Utiliser un trépied pour prendre des photos

LE TRÉPIED D’UN APPAREIL PHOTO

Support à trois pieds transportable, le trépied est un appareil indispensable en photographie pour garantir le cadrage et éliminer la secousse de l’appareil photo. Il permet de capturer des photos nettes et claires. Bien que l’usage d’un trépied soit important en photographie, il se trouve que beaucoup de gens ne savent pas l’utiliser correctement. Même si nous possédons un très trépied cher et de bonne qualité et que nous ne connaissons pas suffisamment ses différentes fonctionnalités, nos images pourraient encore souffrir du mauvais cadrage. On peut faire du time-lapse ou image par image et photographier sans flash avec un trépied. Il certifie la stabilité de l’appareil photo.

Quand utiliser un trépied ?

Il est nécessaire de savoir à quel moment on doit utiliser un trépied. La prise de photo à la main est sans effort et plus facile comparée à la mise en place d’un trépied et le montage de l’appareil photo dessus. C’est pourquoi, bon nombre de personnes préfèrent si possible tirer des photos à la main. Bien que la plupart des appareils photo modernes soient capables d’obtenir d’excellents résultats, avec des très faibles niveaux de bruit à des ISO élevés, ce qui a réduit aussi l’usage de trépieds, ces derniers sont toujours utiles dans des situations où la luminosité est faible. En particulier quand on souhaite avoir des images de très bonne qualité, avec peu ou pas de bruit sur les appareils photos à haute résolution.

Ainsi, comme il y a tellement de variables impliquées, telles que la technique de prise de vue par l’appareil photo, la vitesse d’obturation, la performance ISO, la taille du capteur, la distance focale, la stabilisation d’image, la netteté de l’objectif et la distance entre l’appareil photo et le sujet, il n’y a pas de conditions particulières ou spécifiques pour déterminer exactement quand un trépied doit être utilisé. Cependant, ont peut considérer quelques paramètres indispensables qui détermine son utilisation.

Les différents facteurs qui impliquent l’utilisation du trépied en photographie.

1. Le poids et la taille de l’appareil

Si l’appareil est très lourd, il est préférable d’éviter de le tenir à la main, surtout lorsqu’ on photographie pendant de longues périodes. Essayer de tenir une lentille de 600mm f / 4 avec un reflex numérique professionnel fatigue rapidement les mains, même si on a l’habitude de travailler tous les jours.

2. Le genre de photographie

Le paysage, la macro, l’architecture et quelques autres genres de photographie pourraient exiger l’utilisation de trépied pour la précision, le cadrage et la cohérence, même si les conditions légères sont bonnes. On pourrait vouloir présenter le floue dans un mouvement intentionnel, comme en photographiant des cascades, les nuages mobiles et d’autres mouvements. En outre, certaines techniques spécifiques telles que le panorama, HDR, Timelapse et le mélange d’expositions pourraient également exiger l’utilisation de trépied.

3. La technique de tenue de main, la règle réciproque et la stabilisation de l’image

Il est important de savoir comment tenir correctement votre appareil photo, mais si la vitesse d’obturation est trop faible, on peut encore produire de la secousse avec l’appareil photo. Comme règle générale, la règle réciproque fonctionne très bien, ce qui signifie essentiellement que la vitesse d’obturation doit être au moins comme ce qui est sur la longueur focale. Par exemple, si on photographie avec un objectif de 300mm, la vitesse d’obturation doit être au moins 1/300 de seconde. Si nous avons un appareil photo capteur de récolte, assurons-nous de multiplier la longueur focale par le facteur de récolte. Enfin, si vous avez une stabilisation d’image dans votre appareil photo ou sur votre objectif, allumez-le et sachez que vous pouvez réduire votre vitesse d’obturation en dessous de la règle réciproque par deux arrêts ou plus (dépend de l’efficacité de stabilisation d’image et de votre technique de tenue de main.

4. Les performances et le niveau de bruit acceptable

Certains photographes ne se soucient pas de la présence de beaucoup de bruit, tandis que d’autres sont dérangés même par un soupçon de bruit. De ce fait, il faut décider de ce que vous considérez comme acceptable pour votre appareil photo et si les conditions requièrent des ISO plus élevées, vous saurez quand, il faut utiliser un trépied.

5. La taille d’impression de l’image

La taille que vous envisagez d’imprimer ou d’afficher vos images est également très importante. Si vous avez besoin d’une qualité de pixel exceptionnelle pour les gros tirages ou les monitrices ultra-hautes résolutions, vous devrez peut-être tourner à des niveaux ISO faibles, ce qui entraînera une vitesse d’obturation plus lente. Toutefois, si vous n’êtes pas intéressé par l’impression et que vous souhaitez uniquement afficher vos images sur le Web, vous pouvez profiter du redimensionnement ou vers le down-sampling des images, ce qui réduira rigoureusement le flou, le bruit et d’autres problèmes dans les images.

6. La longueur focale et la distance du sujet

Plus l’objectif est long, plus la vitesse d’obturation doit être élevée pour obtenir des images nettes lors de prises en tenant la photo à la main. La distance du sujet est également importante – si le sujet est loin et représente une petite partie de votre cadre, la netteté sera beaucoup plus évidente.

7. La résolution de l’appareil photo et de l’objectif

Plus la résolution de l’appareil photo est élevée, plus il sera exigeant sur les lentilles et la technique de tenue de main, il faut garder cela à l’esprit.

Les mesures nécessaires et les précautions utiles pour le bon fonctionnement du trépied

1. Ne pas laisser le trépied dicter l’encadrement et la composition

L’un des pièges majeurs avec les trépieds : c’est le développement de la vision télescopique pour le cadrage et la composition. Beaucoup d’entre nous prolongent totalement les jambes du trépied, installent l’appareil, puis commencent à encadrer et à composer nos tirs. De ce fait, tous capturent la même scène dans le même angle.
Avant de mettre en place le trépied, il faut inspecter la zone et rechercher de bons angles et travailler sur la composition avec l’appareil photo à la main. On doit également, regardez les angles inférieurs, et pour cela il faut se déplacer plus haut et rechercher une perspective différente. Lorsqu’on a bien compris le tournage, on peut ouvrir le trépied et monter l’appareil photo dessus. On doit développer cette habitude de travailler avec le trépied et éviter de le faire l’inverser. Ne laissez pas le trépied entraver votre créativité et dicter le cadrage et la composition. Lorsqu’on obtient le plan encadré et composé, il faut apprendre et découvrir les différentes techniques d’utilisation appropriées

2. Le placement du trépied et le nivellement

Avant de commencer à installer le trépied, il faut identifier d’abord où il sera placé. La plupart des endroits ont un terrain ferme et plat, il est facile de mettre en place un trépied. Certains endroits peuvent être très délicats, et exigent des trépieds plus courts ou plus longs pour être sûrs.
Il faut toujours s’assurer que la base du trépied est correctement nivelée. Il faut utiliser les niveaux de bulle sur les pieds du trépied. La charge au centre du trépied doit être répartie uniformément sur les trois pieds. . Aussi, il faut être prudent sur le choix de l’emplacement du trépied. En plaçant les pieds du trépied sur n’importe quoi (glace mince, sable, etc), qui pourraient se déplacer ou se briser.

3. Les jambes du trépied

• Il faut étendre d’abord les sections épaisses de jambe

Par exemple, avec un trépied Gitzo Traveler qui est léger, mais ses jambes sont assez minces sur le fond. Si on n’’utilise qu’une ou deux sections, il faut étendre les plus épais et en laissant de côté les plus minces, car il rend le trépied plus stable. Il en va de même pour tous les autres trépieds – les sections supérieures vont toujours être les plus épaisses et les plus fortes.
• Ouvrir complètement les jambes
Tous les trépieds ont des points d’arrêt où les jambes ne s’ouvriront plus. Il faut toujours s’assurer de répartir ces jambes tout le long, si vous ne voulez pas que l’équipement lourd répande soudainement les jambes lors de la prise de vue, ce qui pourrait ruiner non seulement le tir, mais aussi l’équipement.
• Placement des jambes :
Lorsque on place le trépied, il est judicieux de pointer les pieds du trépied vers le milieu sujet / scène, de sorte que vous puissiez vous tenir entre les deux autres jambes.
• Utiliser la colonne centrale
On évite autant que possible la colonne centrale, mais quand on n’a pas le choix lorsque l’équipement est très élevé, il faut alors étendre toutes les jambes du trépied. La colonne centrale déstabilise toujours la configuration. C’est un point de connexion unique contre trois. L’utilisation de la colonne exige toujours que la base du trépied soit nivelée, de sorte que le poteau central soit orienté verticalement. . Si on l’incline, le poids de l’appareil photo pourrait faire tomber le trépied du côté lourd.

4. Fixer solidement votre appareil photo et l’objectif

Pour éviter tout risque d’accident, on doit fixer solidement l’’ appareil photo ou l’objectif. Pour éviter tout risque d’accident, on doit fixer solidement l’ appareil photo ou l’objectif. Il ne devrait y avoir aucun agitation ou tremblement de toute sorte.

5. Support de la caméra

Lorsqu’on installe la caméra sur la tête du trépied, il est toujours judicieux d’utiliser un support en L au lieu d’une seule plaque au bas de l’appareil photo. Avec une plaque régulière, l’appareil photo sera plus lourd sur un côté dans l’orientation du portrait, ce qui pourrait ne pas être sécurisé. Les supports L peuvent être coûteux, car ils sont faits spécifiquement pour chaque appareil photo, mais ils valent l’investissement à long terme.

6. Le montage de l’objectif : Longtemps/support lourd de lentille

Si on utilise objectif lourd, il faut toujours s’assurer de monter l’objectif sur le trépied en utilisant son collier de trépied, au lieu de monter l’appareil photo et de laisser l’objectif pendent de la monture. Si on utilise une lentille lourde, il faut toujours s’assurer de monter l’objectif sur le trépied en utilisant son collier de trépied, au lieu de monter l’appareil photo et de laisser l’objectif pendent de la monture.

7. Crochet trépied :

Si le trépied est équipé d’un crochet sur le bas, ou peut-être dans la colonne centrale, suspendre votre sac photo ou un sac de sable peut fournir une stabilité supplémentaire. Cependant, s’il est très venteux et que votre sac n’est pas assez lourd, il pourrait avoir un effet néfaste, potentiellement déstabilisant pour l’installation.

Quelques techniques pratiques et efficaces pour la photographie avec trépied

Une fois que le trépied et l’appareil photo soient entièrement configurés, on doit utiliser des techniques supplémentaires pour éviter la secousse de l’appareil photo.

1. La courroie

La courroie des appareils photos est convenable pour avoir de l’effet sur l’appareil photo, mais une fois monté sur un trépied, il peut causer la secousse de l’appareil dans des situations venteuses.

2. Utiliser le câble de déverrouillage

Presser le déclencheur avec les doigts, ce qui va sûrement causer le tremblement de l’appareil photo, donc c’est une bonne idée d’utiliser une télécommande.

3. Retardateur

L’ajout d’un retard de deux secondes avec le retardateur est généralement une bonne idée, surtout si on n’a pas de télécommande.

4. . Miroir vers le haut

Le miroir d’un reflex numérique provoque beaucoup de vibrations quand il se déplace avant chaque exposition. L’utilisation de Mirror Up élève le miroir en premier, puis vous pouvez attendre un peu avant de prendre le cliché. Mirror Up nécessite un déclencheur à distance.

5. Le délai d’exposition

Si l’appareil photo dispose d’une fonction de délai d’exposition et qu’on ne dispose pas d’un déclencheur à distance, le mode de délai d’exposition peut aider à éliminer efficacement la secousse de l’appareil photo. Avec le délai d’exposition, le miroir de la caméra va monter, puis l’appareil attendra un temps spécifié avant de prendre une photo.

6. Obturateur électronique de rideau avant

Si vous filmez avec un reflex numérique, vous devrez être en mode miroir vers le haut pourtant et il pourrait y avoir d’autres limitations. Bien que cette fonctionnalité soit généralement désactivée par défaut, il est recommandé de l’activer..

Conclusion

L’utilisation de trépied apporte la stabilité de l’appareil et élimine la secousse. Il permet d’obtenir des bons résultats et améliore la qualité de l’image. Cependant, son utilisation nécessite la prise de certaines précautions pour être vraiment efficace.

4 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *